Qu'est-ce que c'est ?

Le Karate-do, « Voie de la main vide » est un art d’autodéfense japonais se pratiquant à mains nues. Mais c'est avant tout une voie de préservation, de développement et d’accomplissement de soi qui entraîne, forge, à la fois le physique et le spirituel, le corps et l'esprit. Au travers d'un entraînement rigoureux, le Karate-ka cherche à maximiser son potentiel et à développer une puissance capable de terrasser un adversaire d’un seul coup (Ikken Issatsu). Mais son objectif premier est d’élever son esprit, un esprit de justice, d’humilité et courtoisie, et de se forger le caractère, afin de trouver équilibre et harmonie, et faire face aux obstacles et défis de la vie quotidienne.

Origines

Le Karate-do trouve son origine récente au Japon sur l’ile d’Okinawa. Il est issu du Te, art de combat local influencé par les arts martiaux chinois. Notre école, le Shotokan, a été développée par maître Gichin Funakoshi, qui après avoir répandu son art à Okinawa, l’introduisit sur l’ile principale du Japon dès 1920. Le Karate-do n’a alors cessé de se développer notamment au travers des universités et de la JKA (Japan Karate Association) qui créa les premiers championnats, une école des cadres (Kenshusei) et délégua des instructeurs chevronnés autour du monde.

Comment pratique-t-on ?

Le Karate-do se pratique dans un Dojo, « lieu ou l'on étudie la voie ». La tenue porté par le Karate-ka est constituée d’un Do-Gi et d’une ceinture situant son niveau de pratique. L’entraînement est dispensé par un Senseï (professeur) ou un Sempaï (ancien), les commandements se font en Japonais. L’entraînement respecte les us et coutumes issus de ses traditions, et la courtoisie y a une place centrale, comme dans tous les Budo. Il commence et se termine par un salut (Reï) et une méditation. Avant de se séparer, les élèves récitent le Dojo Kun, préceptes qu’ils s’efforcent de cultiver par leur entraînement régulier et sincère, puis procèdent au nettoyage du Dojo (Soji).

Qui peut pratiquer ?

Le Karate peut être pratiqué par tous, enfants comme adultes, hommes comme femmes. Aucune prédisposition particulière n'est nécessaire, seuls motivation et bonne volonté sont de rigueur !
Il n'y a pas d'âge pour démarrer la pratique du Karate-do. Franchir la porte d'un Dojo, à n'importe quel moment de sa vie, est toujours une bonne décision. En pratique, nous accueillons les enfants à partir de 6 ans en moyenne, et il n'y a pas de limite supérieure quant à l'âge chez les adultes. Les entraînements seront toujours adaptés aux possibilités de chacun et vous trouverez dans nos Dojo(s) des entraînements correspondants à vos motivations, capacités et niveau technique : cours par niveaux (débutants ou avancés), cours tous grades, cours spécifiques enfants, entraînements compétiteurs... Et bien entendu la possibilité de pratiquer tous les jours si vous le souhaitez !
Comme dans toute discipline, la progression est directement proportionnelle à la quantité d'entraînement que le pratiquant est prêt à effectuer et bien entendu à sa régularité au Dojo. Cependant, chaque individu est unique et sera à même de trouver son propre équilibre entre ses motivations et son engagement.
Plusieurs motivations peuvent en effet pousser à la pratique du Karate: Autodéfense, santé, bien être, éducation, renforcement mental, sport, compétition, culture, loisir... Il n'y a pas une raison unique de franchir la porte d'un Dojo, chaque raison qui vous pousse à entreprendre le voyage des Arts Martiaux est une bonne raison !

Les trois piliers du Karate-do

a) Kihon
Le Kihon consiste en la répétition de techniques dans le vide ainsi que d’exercices destinés à les améliorer. Le Kihon sert à former le corps et forger l’esprit, à polir les techniques afin d’être à même d’en assimiler les formes et principes essentiels. Les techniques de bases du Karate-do sont constituées de postures, déplacements, blocages et frappes. A un niveau avancé, le Kihon englobe également saisies, projections, chutes, clefs, dégagements…

b) Kata
Les Kata(s) sont des enchaînements codifiés de techniques représentant des situations de combat variées et concrètes. D’abord pratiqués dans le vide, ils constituent le répertoire technique d’une école. Dans la notre, le Shotokan, ils sont au nombre de 26 que le pratiquant s’efforce d’étudier tout au long de sa vie. Une fois les enchaînement assimilés, ils sont pratiqués avec un ou plusieurs partenaires. Les Kata(s) représentent le fabuleux héritages légués par nos ainés, les maîtres fondateurs. Leurs significations et leurs interprétations sont tellement riches qu’une vie ne suffit pas à la maîtriser tous. Ils doivent être exécutés avec détermination et Kime.

c) Kumite
Les Kumite(s) représentent les exercices de mise en application des techniques et situations issues du Kihon et des Kata(s). Ils se pratiquent avec un ou plusieurs partenaires et vont d’exercices très codifiés (Ippon Kumite) à des formes d’assauts libres (Jyu Kumite). L’intensité de pratique (vitesse, vigueur) est fonction du niveau d’expérience des Karate-ka.

Les bénéfices du Karate pour les enfants

Au delà d'une pratique sportive et d'un formidable art d'autodéfense, le Karate est un véritable moyen d'éducation, et ce bien entendu pour les enfants qui bénéficient de cours adaptés et dont le but est de leur donner des outils pour affronter et s'épanouir dans le monde moderne. Voici quelques uns des bénéfices que peut apporter la pratique sérieuse du Karate-do:

a) Discipline et respect
Discipline dans le Dojo, fondée sur le respect de ses partenaires et de leur travail. Autodiscipline qui s’apprend par l’imitation de ses ainés. Respect de soi-même et des autres, respect des consignes, respect de la tradition et des valeurs propres aux Arts Martiaux.

b) Confiance en soi
Ne pas se surestimer, ne pas se sous-estimer. Apprendre à se juger à son juste niveau, à prendre confiance en ses capacités et ses acquis. S’efforcer de devenir une personne fiable et honnête.

c) Courage
Bien qu'ayant des aspects ludiques, l’entraînement de Karate-do est exigeant. Il nous enseigne très vite que l’on ne peut progresser sans travail et rigueur, mais que les efforts sincères portent toujours leurs fruits.

d) Concentration
Amélioration de la concentration, de la mémoire et de l’attention. Développement de la vivacité mentale et de l’esprit d’initiative.

e) Socialisation
Apprentissage en groupe, travail avec partenaires, confrontations par équipes, prise de responsabilités, nécessité d'apprendre à s'exprimer dans ou devant le groupe. Développement de l'empathie et de la compassion, diminution de l'agressivité.

f) Se fixer des objectifs
Apprendre de nouvelles techniques ou Kata, réussir des examens, participer à des compétitions sont autant d'objectifs à courts et moyens termes que le Karate-ka sera amené à se fixer au fil de sa pratique.

g) Qualités physiques
Développement des qualités de vitesse, souplesse, explosivité, force et endurance.

h) Qualités motrices
Coordination motrice, équilibre, perception du schéma corporel (proprioception), apprendre à se repérer dans l’espace.

i) Bien-être
Amélioration du bien-être physique, et émotionnel. Réduction de l'anxiété, apprendre à faire face aux stress, amélioration de l'estime de soi. Développement d'un corps robuste et souple, amélioration de la santé.

Notre enseignement

Notre enseignement découle directement de l'histoire de notre école et du parcours de nos instructeurs sur le chemin du Karate-do, au sein du Taisho Dojo en Bretagne (sous la direction de Marcel Le Rolland Sensei) et de ses Dojos satellites, au sein de l'actuelle JKA en France et au Japon, et surtout au sein de la KWF (Yahara Shihan) et la NSKF, au Japon, deux groupes dont la vision et l'enseignement du Karate constituent le cœur de notre pratique. C'est bien entendu avant tout un Karate aux couleurs NSKF, fortement emprunt de l'enseignement que Tamang Pemba Shihan nous dispense en Europe et au Japon, de son parcours personnel au sein de la JKA de la grande époque, de la JKA "Asaï - Abe - Yahara", et enfin au sein de la KWF.

Pour les débutants :
L'entraînement consiste avant tout en l'apprentissage et la mise en place des principes fondamentaux de la technique de Karate-do, des méthodes simples et directes pour apprendre à utiliser son corps et son esprit afin de générer de la puissance. On étudie essentiellement les techniques, Kata(s) et Kumite de base de notre école. L'accent est également mis sur l'apprentissage des principes fondamentaux de l'étiquette et de la culture propres aux Bûdo Japonais.

Pour les pratiquants avancés :
L'entraînement consiste principalement en un polissage et une étude approfondie des techniques de base et principes fondamentaux appris précédemment. Le pratiquant est en plus confronté à des techniques et situations plus complexes, variées et exigeantes. On apprend à utiliser tout son corps de façon correcte et harmonieuse dans l'exécution de chaque technique, à avoir une attitude mentale juste, à centrer son esprit, tout en cherchant à développer explosivité et dynamisme. On va plus loin dans l'étude de la variété des techniques, l'exploration des 26 Kata(s) de notre école et les différentes formes fondamentales de Kumite.